Coteboulevard.com » Santé » Comment faire une inhalation : nos conseils
inhalation

Comment faire une inhalation : nos conseils

L’inhalation a depuis toujours été une façon très répandue de soigner les rhumes et congestions, qu’elle soit sèche ou humide, le principe est le même : des huiles essentielles sont inhalées soit sur une surface sèche soit dispersées par de la vapeur pour ensuite pénétrer dans les voies respiratoires et entrer en contact avec les muqueuses tapissant le nez, les poumons et le sinus.

Cette technique ne coûte pas grand-chose et est très efficace, elle s’est vue de plus en plus pratiquée, mais pas toujours de la bonne façon car il y a des étapes à respecter et des contre-indications pour les personnes souffrant d’asthme, si une inhalation est mal pratiquée elle peut avoir l’inverse de l’effet escompté et aggraver le cas de la personne la pratiquant.

Comment faire une inhalation humide ?

L’inhalation humide est beaucoup plus pratiquée que l’inhalation sèche, elle consiste à verser des huiles essentielles dans une eau chaude et à inhaler la vapeur qui s’en dégage, d’où son nom.

Quelles sont les étapes à respecter pour une inhalation humide ?

  • Bien qu’en apparence l’inhalation humide paraît toute simple, il y a des étapes à respecter pour optimiser son efficacité.
  • Si vous avez les voies respiratoires encombrées, vous devez commencer par les dégager en utilisant un spray à l’eau de mer.
  • Si vous êtes porteur de lentilles, pensez à les retirer ainsi que tout bijou métallique pouvant chauffer et vous causer des brûlures.
  • Faîtes bouillir de l’eau puis versez-la dans un bol de préférable profond et à surface réduite pour que la sortie de la vapeur se fasse dans une zone bien limitée.
  • Versez quelques gouttes de l’huile essentielle, la posologie diffère selon les huiles et selon la gravité de votre rhume.
  • Placez votre tête sur le bol et mettez une serviette sur votre tête pour empêcher la vapeur de se disperser.
  • Inhaler la vapeur contenant les molécules d’huiles essentielles pour les faire pénétrer dans vos voies respiratoires et ainsi les dégager.

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre lors d’une inhalation humide ?

  • Le choix de l’huile essentielle est très important car il faut savoir que ce n’est pas toutes les huiles qui conviennent à une inhalation au vu de l’effet agressif qu’elles peuvent avoir sur la muqueuse. Les huiles les plus fréquemment utilisées pour traiter la sphère ORL sont l’huile essentielle de : Pin Sylvestre, Camomille romaine, Eucalyptus radié.
  • Evitez de vous exposer à l’air frais et à la pollution extérieure après une inhalation humide, les muqueuses sont fragilisées et sont beaucoup plus vulnérables.

Comment faire une inhalation sèche ?

L’inhalation sèche est plus pratique que l’inhalation humide car elle peut se faire partout, mettez quelques gouttes d’huiles essentielles sur une écharpe ou un mouchoir et respirez !

Comment procéder pour faire une inhalation sèche ?

  • Il est possible de faire une inhalation sèche avec un simple bout de tissus qu’on plaquera contre son nez ou de respirer directement des bouteilles d’huiles essentielles.
  • Un diffuseur électrique peut être utilisé pour faire une inhalation sèche, ajoutez à votre diffuseur quelques gouttes d’huile essentielle et mettez-le en marche, il est préférable de garder la pièce close.
  • Quelques gouttes sur votre oreiller avant d’aller dormir vous offrira toute une nuit d’inhalation sèche, il faut cependant que la taie d’oreiller ne soit pas neuves car les huiles essentielles laissent des taches.
  • Si l’huile essentielle choisie peut s’appliquer sur la peau, appliquez-en sur votre poignet ou sur chacune de vos narines ou même au creux du cou, ces zones étant riches en vaisseaux sanguins, l’huile essentielle passera de la peau vers le sang et sera diffusée dans le corps.
  • Un inhalateur chauffant peut être utilisé pour l’inhalation sèche en émettant de l’air chaud qui viendra aseptiser les voies respiratoires, l’ajout d’huiles essentielles optimisera l’effet de l’inhalateur.

Quelles sont les contre-indications à l’inhalation sèche ?

  • Tout comme pour l’inhalation humide, ce ne sont pas toutes les huiles essentielles qui conviennent à une inhalation, surtout s’il s’agit d’un enfant ou d’une femme enceinte.
  • Les personnes asthmatique ne doivent pas pratiquer d’inhalation et surtout pas pendant des crises.

Quelles sont les huiles essentielles qu’on utilise pour une inhalation ?

Si nous devions citer toutes les huiles essentielles utilisées lors d’inhalation nous n’en finirons pas, cependant certaines huiles sont plus connues que d’autre car plus répandues.

  • Huile essentielle de Pin pour ses vertus anti spasmodiques et stimulante des défenses immunitaires.
  • Huile essentielle de thym en cas d’inflammation des voies respiratoires.
  • Huile essentielles de menthe pour ses vertus anti bactériennes et anti-inflammatoires.
  • Huile essentielle d’Eucalyptus pour dégager les voies respiratoires.
  • Huile essentielles de lavande pour ses vertus antiseptiques et apaisantes.

Faire des découvertes au quotidien, c’est ma passion. Et mon but, à travers ce site, et de vous transmettre tout le savoir que j’ai pu accumuler, au fil des années. Aussi, n’hésitez pas à parcourir les différents articles que je vous propose. Ils sont riches en informations !

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *