Les femmes jihadistes font la guerre sur les réseaux sociaux

AccueilConflits politiquesLes femmes jihadistes font la guerre sur les réseaux sociaux

Alors que la guerre contre l’Etat Islamique est en train de se mettre en place au niveau international, c’est sous une autre forme que les femmes jihadistes combattent ! Elles utilisent, en effet, les réseaux sociaux comme support de leur propagande pour recruter de jeunes jihadistes occidentaux.

Les réseaux sociaux : le terrain de guerre des femmes jihadistes

Qui a dit que parce qu’on ne les voyait pas en première ligne sur le front les femmes ne menaient pas aussi leur guerre ? Du côté des jihadistes, ce sont les nouvelles technologies qui sont leurs meilleures armes. Et les femmes tentent de recruter de manière massive des occidentales prêtes à s’engager.

Elles utilisent donc Facebook, Twitter et même des blogs personnels pour raconter leurs vies dans le jihad, exprimer leurs joies intenses et tenter d’organiser des voyages et mêmes parfois des mariages pour les jeunes femmes occidentales.

Se marier à un jihadiste sur les réseaux sociaux ? C’est possible.

Comme ces femmes le précisent, il n’est pas toujours facile de débarquer dans le monde du jihad sans mari car elles ne sont pas autorisées à conduire ou à se déplacer seules. Les femmes actives jihadistes sur les réseaux sociaux proposent donc d’organiser des mariages entre des occidentales voulant s’engager et des jihadistes sur place.

Elles proposent de répondre à toutes les questions de celles, de plus en plus nombreuses, qui souhaitent quitter la France pour faire “la hijra” : s’installer en Syrie. De nombreuses femmes françaises ont déjà franchi le pas et racontent leurs expériences sur les réseaux sociaux pour tenter de recruter de nouvelles combattantes.

Elles parlent notamment de la joie d’épouser un membre du jihad, s’expriment avec haine sur les décapitations des journalistes américains et proposent d’accompagner toutes celles qui veulent franchir le cap en les accueillant chez elles et en répondant à toutes leurs questions.

Certains groupes sur les réseaux sociaux permettent même de préparer un départ avec plusieurs candidats pour rejoindre le jihad en Syrie ou en Irak.

Les différences de procédure entre USA et Canada

Programmer un séjour sur le continent américain est la...

Quel est la période idéale pour visiter le cratère du ngorongoro ?

Son appellation de huitième merveille du monde rend bien...

Quand partir en Patagonie Chilienne et que voir ?

Il est toujours important de bien organiser son voyage...

Cuba : Washington souhaite la réouverture de son ambassade à La Havane

L'ambassade américaine à La Havane pourrait rouvrir ses portes...

D’après l’Otan, Vladimir Poutine pourrait attaquer un pays balte

L'ancien secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen, alerte...

Centrale nucléaire: l’Egypte et la Russie trouvent un accord

Mardi 10 février, le président russe, Vladimir Poutine, rencontrait...

Omar El-Bachir réelu sans surprise avec 94,5% des voix au Soudan

Au pouvoir depuis 1989, Omar El-Bachir a été réelu...

Corée du Nord : L’activité d’un réacteur nucléaire relancée !

Le réacteur nord-coréen de Yongbyon donnerait des signes d'activités,...

Boko Haram utilise les femmes et les jeunes filles enlevées en première ligne.

Le rapport de Human Rights Watch dénoncant l'utilisation par Boko...

Une jeune américaine retrouvée 12 ans après son enlèvement

Sabrina Allen avait été enlevée par sa mère alors...

Un Français soupçonné d’actes de pédophilie au Maroc

Lundi, un Français de 66 ans a été interpellé...

Steven Sotloff : le second otage américain décapité par l’Etat Islamique

Après la première exécution du journaliste américain James Foley...

Les robots tueurs norvégiens

Le syndrome Terminator en Norvège … Le Ministère de la...